Rechercher

Les Immortels de Monsieur Anonyme

La vie éternelle, oui. L'invulnérabilité, pas question pour l'auteur de la série littéraire intitulée Mystria.



Immortel, éternel, invulnérable, invincible.... ne confondez plus !


Lorsque l'on parle d'immortalité, il y a bien souvent deux écoles. Deux discours qui se valent mais qui n'expriment pas du tout les mêmes idées.


D'un côté, il y a ceux pour qui être immortel signifie être invulnérable, invincible, et donc impossible à tuer. Qu'on le brûle, lui arrache le cœur, le coupe en deux ou encore qu'il se fasse écrabouiller par une comète, l'être immortel ne saurait mourir. À titre de comparaison, Hidan, membre de l'Akatsuki dans le manga Naruto, Ban, des Seven Deadly Sins, et pour les plus anciens Freddy Krueger, le personnage horrifique de Wes Craven, sont tous des individus (quasi) impossible à tuer. Pour eux, l'immortalité est synonyme d'invincibilité.


Pour la seconde école, il n'est pas du tout question d'êtres impossible à tuer, mais plutôt d'éternité. Pour ceux qui adhèrent à ces principes, l'immortel vieillit très lentement, à la manière d'un saiyan dans l'univers de dragon ball Z, mais jusqu'à un certain âge. En général celui-ci tourne autour de la trentaine. Ensuite l'apparence physique de ce dernier ne change plus (ou très faiblement) durant l'éternité. En d'autres termes, il e