Rechercher

La Chimère - Créature fantastique alliant force du lion et intuition du serpent



La Mythologie grecque d'Homère et d'Hésiode


Homère, père des œuvres littéraires à succès l'Iliade et l'Odyssée, est l'un des premiers à décrire cette créature fantastique. Selon lui, ce monstre possède le physique d'un lion pour l'avant, fusionné à celui d'une chèvre pour le milieu, avec un serpent en guise de queue pour l'arrière. Il est capable de cracher du feu et aurait été élevé par le roi Amisodarès, roi de Carie.


Hésiode, poète grec du huitième siècle av. J.-C., décrit la Chimère comme la fille d'Échidna (moitié femme, moitié serpent) ou l'Hydre de Lerne (monstre mythologique à plusieurs têtes vaincue par Héraclès) et de Typhon (divinité primitive malfaisante considérée comme le Titan des vents et tempêtes). Tout dépend de l'interprétation des écrits d'Hésiode. Cependant, ce dernier ne la voit pas comme Homère mais plutôt comme une créature à trois têtes : une de lion, une de chèvre et une dernière de serpent. Tout comme Homère, le poète s'accorde à dire que le monstre est capable de cracher du feu.


La Chimère selon Mr Anonyme - Mariage du monstre et des sept péchés capitaux


L'auteur de la saga Mystria s'est inspiré deux choses bien distinctes afin de créer ses Chimères. En premier, et nous venons de la détailler, la Chimère de la mythologie grecque. En second, les sept péchés capitaux tels que décrits dans la religion catholique. C'est en mixant et en adaptant ces deux éléments que tout opposait que sont nées les sept Chimères de Mr Anonyme. Mais un dernier ingrédient manquait encore, un nom personnel pour chacune d'entre elles, symbolisé par une origine démoniaque.