Rechercher

Orc un jour, orque toujours

Mis à jour : févr. 2

Les orcs ou orques sont nos amis....


Peu importe leur orthographe, nul n'ignore de nos jours ce que sont les orcs en fantasy. Et non, je ne parlerai pas ici du mammifère marin 😉


Il existe de nombreux supports qui parlent de cette espèce verdâtre et agressive communément nommée, orc. Les plus populaires sont certainement les orcs du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, d'abord en œuvres littéraires puis en films et jeux vidéos. Il y a également les orcs de Warcraft ( ou WOW pour les intimes), ceux des célèbres jeux "Orc must die", "Linéage 2" et bien d'autres encore....


Pour ce qui est de l'orthographe de ce terme, force est de constater qu'une majorité préfère l'écrire "orc" plutôt qu' "orque". Pourtant, les deux sont tout à fait corrects. Le terme sera toujours orthographié dans cet article sous la forme "orc" uniquement par choix personnel et pour éviter toute confusion. Et puis de toute facon, vu qu'il s'agit d'une espèce inventée de toute pièce, pourquoi faudrait-il se cantonner à écrire uniquement ces deux formes ? Je ne vois aucune objection à lire un jour dans un récit ces redoutables créatures sous une tout autre orthographe, comme par exemple : ork, orhk, orkh....


Étant donné que les articles à ce sujet ne manquent pas, la meilleure manière de vous apporter une valeur supplémentaire est de vous parler d'une espèce d'orc qu'aucun autre site ne mentionne. Une lignée plus ancienne, plus primitive et plus sanguinaire... les "primus orcs" ! Ils apparaissent pour la première fois dans le tome 3 de la saga Mystria, intitulée Mystria - L'Ère des Récipients.


Primus orc


Ce sont en réalité les ancêtres des orcs ! Les tout premiers à avoir foulé le sol de l'Ancien Monde aujourd'hui disparu. (cf. saga Mystria)







Leurs traits distinctifs sont assez similaires à ceux des orcs guerriers de la même œuvre, à quelques différences près.








Le primus orc est plus imposant encore, d'apparence moins humanoïde, et totalement dépourvu de la moindre émotion bienveillante. Autrement dit, c'est une créature implacable, assoiffée de sang et aussi cruelle que primitive.

De créatures meurtrières à race de sauvages mais plus humains


"Il y a fort longtemps, bien avant Mystria d’ailleurs, existait un artéfact extrêmement puissant, peut-être même était-ce le plus puissant que l’histoire ait jamais connu. L’Évolia, c’est ainsi que les Elfes l’avaient nommé.


Cependant, bien qu’en leur possession, les Elfes ignoraient complètement la nature de ses pouvoirs, ainsi que la manière de l’utiliser. Toutes leurs tentatives s’étaient soldées jusqu’ici par la mort et, au mieux, par de graves blessures. Un artefact aussi redoutable et dangereux ne pouvait tomber entre de mauvaises mains, il fallait absolument le cacher en lieu sûr avant que le reste du monde ne découvre son existence et ne tente de s’en emparer. Les quelques Elfes informés en étaient pleinement conscients. Ils prirent la décision de le déplacer eux-mêmes, afin que le secret reste complet.


Mais ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que la maladresse de l’un d’eux provoquerait la perte de l’Évolia. Ils le cherchèrent pendant des jours entiers, en vain. Ils décidèrent de rentrer chez eux, résignés à l’idée de l’avoir égaré et priant pour que jamais il ne soit retrouvé. Mais sur le chemin du retour, ils tombèrent nez à nez avec un Primus Orc. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils découvrirent ce qu’il tentait d’avaler : l’Évolia. Les Elfes tentèrent aussitôt de récupérer leur artéfact en l’arrachant des mains de l’une des espèces les plus primitives et violentes qui pouvait exister. Pris de panique, le Primus Orc engloutit d’une traite sa trouvaille avant que les Elfes ne puissent la lui reprendre. Ce geste complètement insensé provoqua instantanément une réaction aussi incroyable qu’inattendue : l’évolution du Primus Orc en Chaman Orc. Ainsi naquit non seulement le premier Chaman, mais également le premier Orc doté d’intelligence. Ce dernier prit les Elfes complètement abasourdis devant lui pour des ennemis et les extermina. Les seuls rescapés s’enfuirent à toute vitesse, sans jamais se retourner.


De son côté, le premier Chaman utilisa les quelques restes de l’artéfact restés en lui sur d’autres Primus Orcs afin de les aider à évoluer également. Il créa ainsi d’autres Chamans mais également des Orcs guerriers. Les Elfes, bien trop honteux d’avoir égaré leur artéfact le plus puissant, détruisirent tout ce qui prouvait son existence et n’en parlèrent plus jamais. Ils annoncèrent ensuite qu’ils avaient décidé d’aider les Primus Orcs à évoluer, uniquement par pure bonté.


De leur côté, les nouveaux Orcs, bien trop fiers pour avouer que leur évolution était due à un artefact étranger, encore plus de nature Elfique, ne révélèrent jamais la vérité, au grand bonheur des Elfes. Ils racontèrent que la seule cause de leur évolution fut tout simplement leur volonté et leur force d’esprit hors normes !


Aujourd’hui, cette histoire s’est effacée des mémoires, les seules personnes encore au fait de la vérité demeurent silencieuses et se comptent sur les doigts d’une patte de Bobo."

Extrait du tome 3 :